INSTANTS D'ÉTERNITÉ (2019-20)

pour Yvonne Desportes - Editions Leduc
orchestre de 53 musiciens - durée 12’
2(2pic).2.2.2.2-4.3(1picc).3(1trbB).1
2perc-crd(8.8.8.4.4)
commande du Staatstheater Cottbus (Allemagne)
création : 5 juin 2020, Opéra de Cottbus
Philharmonisches Orchester, Paul MEYER (direction)

 

Note de programme

Cette œuvre d’orchestre répond à la demande du commanditaire, le Staatstheater Cottbus, qui souhaitait que ma composition soit en lien avec la culture du Danemark. Ma fascination pour tout ce qui provient de l’univers a alors immédiatement orienté ma curiosité vers les travaux de l’astronome danois du 16e siècle, Tycho Brahe.

Or, au même moment, j’avais été fortement intrigué par l’article d’un astronome américain, Jerry R. Ehman qui, en 1977, avait capté avec un radiotélescope des signaux interstellaires d’origine inconnue. Sur ce message, il avait annoté immédiatement Wow! Pouvait-il s’agir du message d’un extraterrestre ? À ce jour, ces signaux restent indéchiffrables et très énigmatiques.


A partir de ces signaux codés qu'il avait reçus, j'ai conçu un système musical codé en quarts de ton, ce qui m’a permis d’élaborer une grande partie du matériau harmonique et mélodique de l’œuvre.

Tel Tycho Brahe scrutant pendant de longues nuits, à l’œil nu, notre ciel étoilé pour en déchiffrer les énigmes, j’ai moi-même tenté d’exprimer par la musique ma propre vision de cette grande et belle voûte étoilée, en essayant d’évoquer un certain nombre de phénomènes astronomiques.


Instants d’éternité comprend cinq parties :

I. Temps suspendu - Sublime apesanteur, tente de décrire les sensations que l'on pourrait ressentir, immergé dans l'immensité du vide cosmique.

II. Rhizomes interstellaires, tissent avec des contrepoints mélodiques des liens entre les galaxies.

III. Vers la nébuleuse 3A, voyage…

IV. Le balancier de la Flèche du temps. Le miroitement gravitationnel déformerait-il le Temps ? Existerait-t-il d’autres Temps ?

V. Une demi-seconde avant le Big Bang, présume de l’existence d’autres univers antérieurement au nôtre, révélant ainsi l’éternité de l’espace cosmique.

Dans la coda, je prolonge le questionnement de Jerry R. Ehman en ajoutant ma propre question Where are you?

3A

 

 

___ haut de la page