CHAKRA (1984)

pour Harry HALBREICH - Editions Salabert
quatuor à cordes - durée : 11’
commande : Radio France pour le quatuor ARDITTI
création : mars 1985, Paris, Radio France
Quatuor ARDITTI

 

Note de programme

En dehors de mon premier souci d’utiliser la technique propre du violon sous ses multiples aspects (habituels ou nouveaux) Chakra tente de répondre aux préoccupations musicales que j’avais dans les années 80. Celles-ci étaient alors focalisées sur la recherche de germes ou de noyaux musicaux contenant eux-mêmes une très forte potentialité énergétique, ainsi que sur leurs possibilités de développement par élaboration d’un certain nombre de mutations et de processus compositionnels.

La nuance a également fait l’objet d’un travail particulier, elle est traitée ici comme un paramètre musical de première importance. En particulier, dans la troisième partie, c’est la nuance qui génère le matériau musical, avec comme conséquence une approche de l’indépendance totale des deux mains de l’interprète (dissociation hauteur/intensité).

Dans la partie centrale de Chakra l’aspect mélodique des phrases musicales a été conçu dans un temps très étiré, à la limite acceptable de ma propre perception, pour que la ligne mélodique garde à la fois son expressivité et sa très grande pureté. Ici, ces longues phrases se composent d’un contrepoint à deux voix distinctes, et chacune de ces deux voix se ramifie en deux autres lignes complètement imbriquées les unes dans les autres.

Cette partie centrale monolithique, calme, tendue et très méditative, constitue la seconde partie d’une structure générale formée de trois grandes parties enchaînées sans discontinuité. La première et la troisième parties, très dynamiques, sont elles-mêmes subdivisées en trois sections différentes.
Ainsi, cette forme en arche (3+1+3) permet d’établir une certaine analogie avec les sept chakras de la culture hindoue : les trois premiers sont situés au niveau du ventre (bas ventre, nombril et estomac) le quatrième au niveau du cœur, et les trois derniers au niveau de la tête (gorge, entre les yeux et front). Cette relation reste purement formelle et mon intention n’a pas été de les décrire, car la musique reste avant tout un art abstrait, sans possibilité d’avoir une représentation réelle de ce que l’on écoute. C’est là son originalité, sa force et c’est ce qui la rend unique et fascinante.

3A

 

Analyse détaillée de la première partie de Chakra par le compositeur

Poème

Centre d'énergie
Centre de vie
Passage obligé de tout pouvoir interne
                        arborescence dans l'espace intime du corps
                                        dans l'espace infini de l'Univers

→ Poème Chakra I, p.41 in L'attente... L'absolu, Allain Gaussin, Editions d’écarts, Paris, 2013.

Aucune citation, en partie ou totalité, ne peut se faire sans demande d'autorisation auprès des éditions d'Ecarts

 

Écouter
Quatuor ARDITTI - 1991, CD Montaigne

 

→ Voir vidéo avec JACK Quartet

 

Articles de presse

Nicolas MUNCK, www.anaclase.com, 7 août 2014

" … Les mêmes qualités d'équilibre et de contrôle sont mobilisées dans Chakra d'Allain Gaussin, ici présent. Faisant appel à la fois aux ressources traditionnelles de l'écriture en quatuor et à des modes et techniques de jeu bien spécifiques (utilisation de plectres, taping, effets de juxtaposition et de spatialisation de pizzicati, etc.), le compositeur met en forme une œuvre liée à ses préoccupations des années quatre-vingt, développée à partir de "germes ou noyaux musicaux" (dit-il) à fort potentiel énergétique. Entre sons fusés, projetés, parfois aux limites de la saturation, il en résulte une musique à l'énergie déferlante qui saisit tant l'oreille que le corps tout entier de façon quasiment hypnotique. Face à une telle expérience d'écoute, on se demande encore pourquoi l'œuvre de ce compositeur et poète est peu présente dans les salles. "


Michèle TOSI, ResMusica, Concert 70 ans du compositeur, 7 mars 2014

" C’est le quatuor à cordes Chakra d’Allain Gaussin, qui était mis au programme de la soirée avant la création de sa nouvelle œuvre. La pièce, …est créé en 1985 par les Arditti ; elle n’a pas pris une ride tant la musique y est puissante et l’écriture inventive. La conception très élaborée d’une matière sonore mouvante et souvent incandescente, générée par des modes de jeu multiples – notamment l’usage de plectres très spectaculaire – déploie une gamme de sonorités inouïes au sein d’un continuum sonore saisissant. Sous les archets des quatre musiciens de Sillages magnifiquement concentrés, jaillit toute l’énergie qui gorge la musique et lui donne sa fulgurance. "


Nikolaj STRANDS, reportage Klang Historie og samtid, Athelas Festival 2012, 30 mai 2012 - site

" Koncerten var heldigvis varieret, og særligt Allain Gaussins Chakra var interessant med sine undersøgelser af transformationer mellem forskellige spilletekniske og klanglige niveauer. "

Traduction :
" Le concert a été heureusement varié, et en particulier Chakra d'Allain Gaussin était intéressant avec ses recherches sur les transformations entre différents jeux de technique et de niveau de timbres. "


Francesca FERRARI, ResMUsica, Les Flâneries musicales de Reims, 23 juillet 2011

" Chakra, chef d’œuvre trop rarement donné d'Allain Gaussin, ravive les sens et alerte l’écoute : par les métamorphoses spectaculaires d’un matériau distordu jusqu’à la saturation; par l’énergie du geste qui gorge les textures (violons sous le bras grattés avec des plectres) et l’immobilité tendue de la partie centrale gagnant les registres aigus en un faisceau de lignes irradiantes et finement ornementées. La trajectoire est saisissante autant que concentrée, qui s’achève en pleine course, coupée net dans son élan. "


Jean VERMEIL, Revue Répertoire; Les disques du mois, Quatuor Arditti, novembre 1991

" Dans Chakra, Gaussin plonge dans le son et le taraude, l'épuise, en abuse en bon géant qui tournerait une tornade comme un gant. Les coups de bec des archets, les meilleurs moments, sont dignes des Oiseaux d'Hitchcock. "

 

___ haut de la page