ANNÉES-LUMIÈRE (1992-1993)

à Daniel BARENBOIM et Alain PROST - Editions Salabert
grand orchestre - durée : 19’
4(4pic).4(cor ang).4(clCB).4(cbn)-6.4.4(trbB).1,
saxS(Snino, Bar), 5perc, 1pno(cél), crd(16.14.12.10.8)
commande : Etat pour l’Orchestre de Paris
création : 29 septembre 1983, Paris, salle Pleyel
Orchestre de Paris, Michel TABACHNIK (direction)

 

Note de programme

L'œuvre est une longue rêverie sur l'Univers. La forme générale comprend cinq grandes parties enchaînées sans discontinuité :
1/ Danse de l'univers est le champ d'un travail harmonique approfondi avec notamment une tentative de créer un espace courbe.

2/ Spirales d'astéroïdes confronte les masses harmoniques de la première partie, avec l'émergence de trois longues phrases rythmiques en forme de spirales ayant chacune sa propre autonomie.

3/ Cristal de galaxie propose un contrepoint mélodique à trois voix solistes (clarinette, saxophone soprano et cor) exécutées par les musiciens de l'orchestre.

4/ Gravitation composée de quatre sections, joue sur la perception du temps, avec des phénomènes de précipitation dynamique (creux d'orchestre), d'attraction par gravitation puis d'effondrement harmonique (vers l'œil de la galaxie). S'ajoute, au milieu de cette partie, une insertion brève d'un vitrail harmonique très coloré.

5/ L'univers en expansion prolonge certaines idées musicales d'imbrications harmoniques et de mutation du timbre, sur lesquelles se superposent des figures rubans (comme des faisceaux d'arc en ciel) sous-tendues par des notes répétées. L'œuvre s'achève par le vitrail harmonique de la quatrième partie, développé en immense Choral, démultiplié, projeté dans l'espace.

3A

 

→ Poème Années-Lumière, p. 49 in L'attente... L'absolu, Allain Gaussin, Paris, 2013.

 

Article de presse

Jacques BONNAURE, La lettre du musicien n° 139, Concerts, Années-Lumière d'Allain Gaussin, novembre 1993

"Créée par l'Orchestre de Paris dirigé par Michel Tabachnik, Années-Lumière appartient, un peu dans la lignée de certaines œuvres de Messiaen, à ce courant métaphorique de la musique contemporaine, où l'œuvre, sans être descriptive, se laisse féconder par de larges visions. Ainsi les titres mêmes des cinq parties peuvent-ils, outre leur pouvoir poétique, engendrer des structures musicales originales. L'œuvre est conçue pour un orchestre très ample,...  Années-Lumière est une pièce forte et évocatrice, sans concession, mais d'une architecture agréablement lisible. Les cinq parties qui la composent, suffisamment contrastées, mais aussi agencées avec une parfaite logique, soutiennent l'intérêt. La partie médiane (Cristal de Galaxie), centre de gravitation poétique de l'œuvre, est constituée d'un beau contrepoint instrumental à trois voix, qui témoigne de la préoccupation mélodique du compositeur... "

 

___ haut de la page